Quand la science anime les repas de fêtes

Encore une nouvelle année à devoir manger des repas de fêtes avec des aliments de qualité au menu et une bonne discussion ? Hum pas si sûr. Pour y remédier, voici une liste de petites anecdotes scientifiques drôles et moins drôles sur les fêtes de fin d’année au rythme d’un repas. Comme chaque anecdote s’appuie sur des articles scientifiques, vous aurez des arguments bétons pour débattre.

Apéro dans les airs

Tu dois passer le réveillon dans l’avion et tu ne sais pas quoi choisir pour ton apéro ?

©OpenClipart Vector

Pas de soucis les recherches de Yan et Dando (2015) sont là pour t’aider. D’après elles, le goût umami, présent notamment dans le jus de tomate, est plus développé grâce au bruit constant de l’avion.

Il te suffit donc de prendre soit un bon jus de tomate, ou si tu préfères quelque chose de plus fort, un Bloody Mary.

Entrée spéciste

“Tartine de foie gras ! Waouh ! Quel privilège…”

©Ciker Free Vector Images

Et oui en France (comme en Belgique, Bulgarie, Espagne et Hongrie) nous avons ce privilège (…) par rapport aux autres pays de l’Union Européenne de pouvoir fabriquer et manger du foie gras.

En 1998, un rapport du comité scientifique de la commission de la santé et du bien-être des animaux prouve que le gavage fait souffrir les canards. A la suite de ce rapport, une directive européenne interdit d’alimenter les animaux « de telle sorte à qu’il en résulte des souffrances ou dommages inutiles ». Sauf pour certains cas : pour les soigner ou pour la science ou … si c’est une activité culturelle !

Plat d’alien

“Tient une cuisse de grenouille. Bah elle est bizarre, pourquoi il y a un œil dessus ?”

©OpenClipart Vector

En 2013, les chercheurs Blackiston et Levin ont fait une étrange découverte. Quand on met un œil sur la queue d’un têtard de Xenopus, il peut voir !!! Drôle d’idée mais qui pourra peut-être faire avancer la médecine notamment les recherches sur les greffes ou les implants optiques. Alors, à quand nos yeux de secours sur nos fesses ?

Dessert bienveillant

“Bûche à la vanille de Madagascar ?” “Hum alléchant. Sais-tu que la vanille de Madagascar doit être pollinisée artificiellement ?”

©cospixi ©ArtRose

La technique actuellement utilisée a été découverte vers 1841-1842 par un jeune esclave de 12 ans Edmond Albius. Cette technique a révolutionné les producteurs de vanille de la Réunion et de Madagascar. Ils ont pu s’enrichir beaucoup. Mais le jeune Edmond n’a jamais pu toucher le moindre bénéfice de cette découverte. Qui voudrait reconnaître une découverte d’un enfant de 12 ans, esclave et noir !!!

Pisse-mémé

“Tu prendras bien un petit pisse mémé pour finir ce festin ?” “Non, sinon je vais avoir envie de faire pipi dans 30min.”

©No longer here

Vrai et faux. En fait, les tisanes ne font pas plus uriner que n’importe quel autre bol d’eau. Mais en effet il existe certaines plantes qui ont un effet diurétique, comme le thé de java pissenlit (d’où le nom). D’après le pharmacien Jacques Fleurentin, pour ne pas avoir besoin de se relever la nuit, il suffit de prendre une tisane très concentrée en évitant les plantes diurétiques. Une qui est efficace, c’est la verveine. En tout cas, d’après la conférence de Oliveira (2020), cela fonctionne sur les rats.

Source papier

Connan-Pintado, C.O., Lalagüe-Dulac, S.À la recherche d’Edmond Albius, esclave réunionnais, “fantôme” de l’histoire. Écrire l’esclavage dans la littérature pour la jeunesse, 2020. ⟨halshs-03137989⟩



Citer ce billet
Claire GUILLET (2023, 18 décembre). Quand la science anime les repas de fêtes. Le Grand public. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vet0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search