Le marché de Noël de Strasbourg : quand l’écologie se fait une place entre la magie et l’artisanat.

Ouvert du 24 novembre jusqu’à Noël, le marché de Strasbourg offre cette année encore, une atmosphère magique, traditionnelle, et artisanale. Dans un monde où les questions environnementales sont au premier plan, le marché emblématique alsacien s’aligne lui aussi avec cette conscience écologique croissante.

©Charley Gay

 

Jeudi 7 décembre 2023, il est 11h20 : les stands du marché de Noël de Strasbourg vont ouvrir. Le Soleil accompagne les nombreux touristes et locaux présents sur la place Kléber. Cette année, l’événement se déroule du 24 novembre au 24 décembre, une période propice à l’effervescence des festivités. Cependant, au-delà de la magie de Noël, une question me vient : le marché s’adapte-t-il au changement climatique ?

 

Les lumières de Noël 

Au milieu des stands de flammenkueches, je vois un chalet original, la Bougiterie. Sans surprise, on y trouve des bougies, mais des bougies écologiques, garanties sans OGM, pesticide et herbicide, ce qui les rend biodégradables. Produites avec du colza et du tournesol, elles voyagent peu, et donc émettent moins de CO2 que les cires de soja, ou de palme, qui, elles, contribuent à la déforestation. D’accord, mais pourquoi pas la paraffine ? « Parce que ça vient du pétrole ! » me dit Valérie, « même si travailler les cires végétales c’est plus difficile, elles restent plus écologiques ». Les parfums ne contiennent pas de phtalates, des perturbateurs endocriniens qui provoquent des maux de tête dans les bougies classiques, et, cerise sur la bougie, les mèches sont faites en bois de cerisier 100% naturel.

« Des bières pour tous »

Zigzagant dans la foule, mon œil curieux et amateur de bières aperçoit la corporation des artisans brasseurs d’Alsace. Sous mon nez, une multitude de bières, des coffrets venant des brasseries locales. Des blondes, des brunes, des blacks IPA, des bières de Noël, bref, on trouve de tout ! « Aujourd’hui c’est difficile de pas aimer la bière, elle s’adapte à tous les styles, les goûts, et les périodes de l’année ! » assure Jérémy. La corporation privilégie les circuits courts en travaillant avec des brasseur.euses alsaciens, qui collaborent avec des houblonnier.ères locaux.ales. « On vend même des IPA, normalement créées avec du houblon américain, qui peuvent être faites avec des houblons d’Alsace. On n’a plus l’hégémonie d’un seul houblon en Alsace ! ». Une belle opportunité pour les producteurs locaux de rivaliser avec la concurrence étrangère.

Le marché OFF

En allant vers le quartier de la petite France, j’ai découvert le marché OFF, moins fréquenté, mais animé par son engagement écoresponsable et éthique, où l’esthétisme et la démesure superflue sont évincés au profit d’une ambiance conviviale et humaine. A l’entrée, l’odeur du vin chaud persiste, mais les chalets traditionnels cèdent la place à des containers, des tentes, et des chapiteaux transformés en boutiques éphémères. Chacun.e y va de son originalité en partageant les valeurs sociales et environnementales, imprégnées de la magie de Noël.

Les artisan·es vendeur·ses

Chez Berthel, je trouve moult pièces d’artisanat, aussi esthétiques qu’utiles. Des vêtements, aux couteaux, en passant par les hanses de guitare, tout provient de matériaux récupérés. « Chez nous, il y a des conditions pour vendre des produits : être artisanal, local, et avoir une démarche contre le gaspillage. » m’explique Julien, artisan coutelier.

Dans le container de l’association strasbourgeoise Creative Vintage, je vois des confitures entre des tapis et des bijoux. Me voyant surpris, Emily m’éclaire sur le lien entre ces objets. «  Quand on crée, on crée des déchets, c’est inévitable. Ici on fait le pari d’utiliser ces déchets. » Les fruits ‘moches’ pour les confitures, les chutes de tissu pour les tapis, et le polypropylène, un plastique courant, pour les bijoux créés par Emily. Pour elle, ce plastique est autant esthétique que pratique. « Me dire que je créer des bijoux, symbole de luxe, avec ce qu’on trouve dans une poubelle, c’est une belle ironie ! ».

 

La magie du marché de Noël de Strasbourg réside dans la célébration à travers des valeurs et des traditions. En mettant en avant les artisan.es et producteur.ices locaux.ales, l’événement devient une vitrine éclatante de la créativité régionale et du savoir-faire, favorisant une consommation plus respectueuse de l’environnement. Il incarne ainsi la véritable essence des fêtes.



Citer ce billet
Charley Gay (2023, 18 décembre). Le marché de Noël de Strasbourg : quand l’écologie se fait une place entre la magie et l’artisanat. Le Grand public. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vesu

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search