Épique Époque : une nouvelle étoile dans la constellation de la médiation scientifique strasbourgeoise

Le planétarium de Strasbourg accueille dorénavant les conférences Épique Époque, 3 mois après son ouverture. Chaque premier jeudi du mois, des expert·e·s sont réuni·e·s pour parler des défis de notre temps, dans un cadre singulier et innovant : une conférence originale qui s’ajoute à la riche offre culturelle du Jardin des Sciences, lieu alsacien historique et acteur important de la médiation scientifique.

© Mathieu Holdrinet

La première conférence Épique Époque.

Le 5 octobre 2023, le planétarium accueille deux spécialistes en intelligence artificielle, Amélie Cordier, docteure et experte des IA, ainsi que Nazim Fatès, chercheur en informatique à l’INRIA de Nancy. Ensemble, ielles démystifient les craintes fantasmées et inquiétudes légitimes autour des IA, devant une salle emplie d’étudiant·e·s et d’intéressé·e·s. Après avoir introduit les définitions et le vocabulaire adéquat, et décortiqué le fonctionnement des IA, le public devient apte à comprendre et peut participer au débat en dehors de toute méconnaissance. C’est là tout le sens de ces rendez-vous, plus qu’un simple apport vulgarisateur, ils donnent les armes nécessaires pour réfléchir aux grands défis contemporains.

Des conférences inhabituelles ?

Épique Époque, c’est une nouvelle forme de conférence. Là où habituellement un·e conférencier·e traite un sujet, ici, c’est sous les regards croisés de plusieurs intervenant·e·s qu’il est abordé, et de manière à ce que tout le monde puisse se l’approprier. Chacun·e dévoile son exposé sous, le dôme du planétarium, et l’arbitrage d’un médiateur scientifique, le tout accompagné par les illustrations que propose en direct Violaine Leroy. Chaque exposé est suivi des questions du public, qui peut ainsi encore plus interagir avec les expert·e·s que lors des conférences classiques.

Le paysage du Jardin des Sciences s’agrandit.

Le seul planétarium universitaire, inauguré le 1er Juillet, est hyperactif. En plus des séances pluri-hebdomadaires, le Jardin des Sciences y organise plusieurs événements exclusifs. On y retrouve des séances de planétarium exceptionnelles pour la Fête de la science, des sorties observations astronomiques, et des concerts mêlant art et science. C’est dans ce cadre que les conférences Épique Époque se font une place, annexant un autre modèle de médiation scientifique. Le planétarium n’est plus uniquement une porte d’entrée vers l’astronomie, il devient un incontournable, un monument de la médiation scientifique des merveilles de l’Univers.



Citer ce billet
Charley Gay (2023, 6 novembre). Épique Époque : une nouvelle étoile dans la constellation de la médiation scientifique strasbourgeoise. Le Grand public. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qtb2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search