Edito – Les nouveaux survivalistes

Du 20 au 22 Mai prochain se déroulera la 3ème édition de la « Survival Expo », le salon du survivalisme. Implantée dans Paris, l’exposition présentera au public toutes les techniques et les savoirs considérés comme importants à la survie en milieu hostile. Leur constat est simple : la société actuelle va inévitablement s’effondrer dans un futur proche, il convient alors d’anticiper l’après et de s’y préparer.

Le « survivalisme », terme inventé par Kurt Saxon, écrivain américain, dans les années soixante, préoccupait principalement une communauté d’extrême droite fantasmant sur une nouvelle guerre mondiale ou une attaque imminente de zombies. Pour s’en protéger, il fallait s’enterrer profondément dans des bunkers et s’entourer de nourriture lyophilisée et d’armes à feu en tout genre.

On peut légitimement se demander si ce « cliché » du survivaliste à la mode dans les films ou les jeux-vidéos est toujours d’actualité. Selon Bertrand Vidal, sociologue spécialiste de la question, le survivalisme a bien évolué. Il consiste désormais davantage en des techniques de scoutisme : connaissances en plantes comestibles, techniques de chasse ou d’abritement.

Cette nouvelle image du survivalisme, moins romantique, plus actuelle se retrouve à la « Survival Expo ». Une communauté plus pragmatique, replaçant au centre la question de l’alimentation. Plus hétérogène aussi, avec un spectre politique plus large qu’avant. En tout cas le survivalisme n’accroche pas la communauté d’altermondialistes, écologiste et adepte de la décroissance. Ses membres quittent les villes et cultivent la terre afin de rendre le monde meilleur. Tout le contraire du survivaliste, profondément individualiste en dehors de son entourage proche. Il se considère comme un « élu des derniers temps[1] », qui devra lutter non seulement contre la nature hostile, mais aussi contre les autres survivants.

[1] « Qui sont les survivalistes ? Ces élus des derniers temps », France culture, émission du 24 mars 2018



Citer ce billet
ludovicjoanno (2022, 1 mai). Edito – Les nouveaux survivalistes. Le Grand public. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qta8

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search