Edito – Le Zoo de l’Orangerie : futur parc animalier pédagogique ?

Depuis l’été 2021, Le Zoo de l’Orangerie à Strasbourg a été l’objet de nombreux débats. D’un coté la nouvelle municipalité écologiste, qui souhaite reloger certaines espèces du site, de l’autre l’association gestionnaire du parc, qui refuse de se séparer de ses animaux exotiques. Les deux parties veulent garder le zoo ouvert, dans une perspective pédagogique commune, mais la sensibilisation du public est-elle un argument suffisant pour justifier une simple transformation du Zoo de l’Orangerie et éviter de discuter de sa fermeture ?

Le zoo est un espace de rencontre entre humains et nature. Cette coexistence n’a rien de naturelle et les espèces les plus appréciées sont souvent exotiques. Dans les espaces urbains, certains animaux sont complètement déconnectés de leur habitat. Cette rencontre n’offre pas un réel aperçu de la biodiversité. Pour une transformation efficace du zoo en lieu éducatif, il faut sans doute se concentrer davantage sur les animaux autochtones. Le public doit savoir que des espèces qu’il côtoie au quotidien sont aussi menacées, à l’image du moineau, en voie de disparition. La perspective d’un parc pédagogique peut alors paraître attrayante.

Si les espèces présentes dans les zoos correspondent à la réalité géographique des visiteurs, elles ne se trouvent pas dans leur milieu naturel. Pourtant grâce à d’autres médias les animaux sont parfaitement observables dans leur biotope. S’il était possible de créer des espaces adaptés à toutes les espèces, comme le fait Norbert Dragonneau dans Les Animaux Fantastiques, cette question n’aurait pas lieu d’être. Mais dans l’état actuel des choses, le public est spectateur d’animaux en cages. Une réflexion sur l’intérêt de l’engagement physique du public doit amèner à reconsidérer la volonté de garder le Zoo de l’Orangerie ouvert, qu’importe sa forme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search