« La connaissance n’a aucune valeur si elle n’est pas partagée »

Entretien avec Robin Isnard, chercheur en chimie prébiotique à l’Institut des Sciences et d’Ingénierie Supramoléculaires de l’Université de Strasbourg, créateur de la chaîne YouTube « Tout Se Transforme » et de l’émission scientifique « Tout Se Comprend » sur Twitch.

Pourquoi avoir choisi de nouveaux outils de diffusion, comme YouTube, plutôt que les lieux de médiation existants ?

Les outils existants, comme les musées ou les CCSTI, présentent des aspects intéressants, mais locaux, ce qui ne correspond pas à mon profil. Ce que j’apprécie avec YouTube et Twitch, c’est que l’on peut toucher un maximum de personnes, car il suffit d’avoir une connexion internet pour accéder au contenu : il n’y a plus de frontières géographiques.

J’ai tout d’abord commencé par YouTube car la vulgarisation scientifique est très présente sur cette plateforme, notamment grâce à certains vidéastes qui ont réussi à développer leur projet. J’ai créé ma chaîne en 2017, au moment où la vulgarisation sur YouTube a explosée, je fais donc partie de cette vague de petites chaînes. Cela a rendu mon expérience un peu décevante par rapport au résultat attendu car je pensais naïvement qu’il serait facile de produire des vidéos et de se construire une communauté. En réalité, YouTube est un monde à part qui demande beaucoup d’investissement personnel. Aujourd’hui, je continue encore de produire des vidéos, mais j’ai un autre angle de vue, je le fais toujours pour le plaisir mais à mon rythme et sans pression.

Vous avez créé l’émission « Tout Se Comprend » sur le site de streaming Twitch en octobre dernier, pourquoi vous être orienté sur ce type de plateforme et en quoi consiste cette émission ?  

Je me suis demandé quel autre format me plairait de développer. Je me suis tourné vers Twitch alors que je suivais déjà plusieurs streamers de jeu vidéo et je me suis demandais : pourquoi n’y a-t-il toujours pas d’émissions scientifiques en live sur Twitch alors qu’il y a cette plus-value de pouvoir interagir avec la communauté, de pouvoir directement répondre à des questions ? L’audience se sent également beaucoup plus impliquée que sur YouTube car il y a une interaction directe, un échange, avec le streamer. Je trouve cela d’autant plus intéressant pour diffuser la connaissance, car on peut revenir sur notre explication, reformuler différemment certains points en fonction du public, et avoir un retour sur le message et sa compréhension.

De ce constat, j’ai décidé de lancer l’émission « Tout Se Comprend ». Chaque semaine, je reçois un invité qui présente un sujet qu’il a étudié. La présentation est ponctuée par mes questions et celles du public. À travers cette émission, j’essaie de démontrer que tout sujet peut être compris par le plus grand nombre, et de briser l’image du chercheur en blouse blanche déconnecté de la société. 

Quels sont les retours du public sur vos émissions ?

Je suis très content car l’émission commence à trouver son public. J’ai reçu énormément d’encouragements et de retours me permettant d’améliorer le format au fur et à mesure des émissions. Cependant, le projet est encore tout nouveau, et avec mon expérience de YouTube,m’incite à rester prudent par rapport à l’avenir, mais j’ai des nouvelles idées pour aller encore plus loin dans le partage du savoir sur Twitch.

Jérôme Arnaud


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search